Rechercher
  • pacemcoaching@gmail.com

Vaincre le stress par le sport, c'est possible ?



« Va prendre l’air » « Va te défouler, ça ira mieux après »,

Qui n’a jamais entendu ce genre de phrase après une grosse journée de travail, ou une réunion pas rigolote ? Personne … et oui, ceci n’est pas une légende ! Le sport défoule, le sport nous rend plus zen, le sport nous rebooste, nous fait prendre du recul, nous fait penser à autre chose, bref, le sport nous fait du bien ! Alors comment et pourquoi ?

Commençons par le commencement, le stress, c’est quoi ?

On définit le stress par « l’ensemble des réactions produites par l’organisme pour s’adapter à une situation précise, grâce à des mécanismes biologiques, comme la sécrétion de certaines hormones, et psychologiques, comme la mise en place de stratégies de défense ».

Il s’agit donc d’une réaction réflexe, tant psychologique que physiologique, de l'organisme devant une situation difficile qui demande une adaptation.

On observe toutes sortes de réactions désagréables voir gênantes, dont on pourrait facilement se passer : maux de tête, transpiration excessive, agitation, inquiétude, problème digestif, voix qui tremble …

Soyons clair, chacun réagit comme il peut dans ce genre de situation, mais à l’intérieur du corps humain, une véritable tempête hormonale se met en place. Les mots d’ordre : action / réaction, fuir ou agir ?

Les glandes surrénales (glandes magiques au dessus des reins qui produisent tous types d’hormones) vont sécréter de l’adrénaline et de la noradrénaline, (ou catécholamines, les fameuse hormones du stress) simultanément afin de mobiliser un maximum d’énergie. Le message envoyé au cerveau est clair : DANGER !

S’ensuit ensuite toutes sortes de réactions : l’augmentation du rythme cardiaque, l’augmentation de la vigilance, la dilatation des voix respiratoires, augmentation du taux de glucose dans le sang, une inhibition de la digestion … qui vont permettre au corps de réagir et de s’adapter.

Cette sécrétion d’adrénaline et de noradrénaline décuple vos forces mentales et physiques, mais, comme toutes les bonnes choses qui ont une fin, les réserves sont vite épuisées. Si le retour à l’équilibre n’est toujours pas maitrisé, intervient alors la sécrétion de cortisol dont le rôle est de libérer une sacrée dose de sucre pour faire face à la demande d’énergie accrue dont le corps à besoin pour résister.

Les problèmes commencent lorsque ces situations deviennent chroniques, lorsque le stress devient quotidien, et que tout se dérègle. Un taux de cortisol qui ne diminue jamais est source de (sérieuses) embrouilles. C’est lui qui vous empêche de dormir la nuit malgré une fatigue pesante, lui encore qui affaiblit votre système immunitaire ou qui vous rend hypersensible à la douleur. Si vous avez une sérieuse envie de manger tout ce qui a de plus gras et sucré sur cette terre, c’est encore de sa faute … Alors, vous en conviendrez cette mauvaise régulation peut-être un sérieux problème.

Comment faire pour permettre au corps de réguler ce système hormonal ?

A votre avis ? Le sport !

Rien de magique et pourtant, ce remède naturel utilisé avec régularité peut faire des miracles !

Sur le plan physiologique, les endorphine, dopamine, adrénaline, noradrénaline et sérotonine, autant d’hormones qui s’en donnent à coeur joie dans l’effort ! Mais pas seulement, l’activité physique, véritable machine de guerre biologique, renforce le système respiratoire, circulatoire ainsi que les organes telles que le coeur, par exemple, en leur donnant toutes les armes pour gérer et contrôler au mieux une situation stressante.

Ce sont les endorphines, appelées aussi hormone du bonheur, considérées comme véritables anxiolytiques et analgésiques naturels, qui nous font ressentir cet état de bien-être après une séance sportive. La dopamine, hormone de la récompense et du plaisir, nous aide à nous sentir moins fatigué et plus productif à la suite d’un entrainement.

C’est à cause (ou grâce) à elles que vous pouvez devenir accro, alors attention, allez-y doucement, mais surement !

Les catécholamines, fameuses hormones du stress dont je n’arrête pas de vous parler, vont vous permettre de progresser en faisant en sorte que le corps s’adapte plus rapidement à l’effort, elles vont ainsi vous permettre de progresser, et en bonus, la noradrénaline agit sur les cellules graisseuses, si c’est pas cool ça !

Enfin, l’activité physique augmente le taux de sérotonine, hormone de l’énergie et du tonus, et c’est comme le soleil : plus celui-ci est haut, plus l’humeur est bonne !

Sur le plan psychologique, le sport compte de nombreux bien-faits : on ne va pas se mentir, même pour les meilleurs, se motiver à faire du sport régulièrement et toute l’année, c’est dur, mais, c’est aussi tellement motivant quand on y arrive !

Ces effets de volonté et de détermination sont primordiaux pour notre santé mentale. Le fait de progresser, se surpasser, se motiver, s’améliorer nous fait gagner en confiance en soi, le combo parfait pour éviter que le stress nous envahisse et se répercute sur nos humeurs, voir pire, nous rende complètement dingo !

Quel sport à quelle intensité ?

A partir d’une heure par semaine, on estime que les premiers effets sont observés. Evidemment, je ne vous apprends rien, plus ces séances seront régulières, plus les effets seront bénéfiques et rapides.

Idéalement, est préconisé pour une efficacité optimale, 20 minutes d’effort, 3 fois par semaine à intensité élevée, ou 5 fois par semaine, 30 minutes d’effort à intensité modérée.

Mais partez du principe que toute activité physique est bonne à prendre, enfourcher un vélo ou marcher pour remplacer le métro est déjà une super alternative pour lutter contre nos tracas de tous les jours.

Les activités « cardio » type course, vélo, natation, par exemple sont excellents pour la sécrétion d’endorphine et donc indirectement pour notre sensation de bien-être.

Toutes les « activités douces » telles que le yoga, le pilate, la relaxation, ou encore le streching, vont vous apprendre à réguler votre respiration et vos émotions, point essentiel pour savoir ensuite mieux gérer nos inquiétudes et s’adapter plus facilement.

Enfin, les activités à forte intensité, telle que le Crossfit, la musculation, le sprint … facilitent la sécrétion de noradrénaline et d’adrénaline, nous rendant ainsi plus résistant à l’effort, réduisant la quantité de cellule grasses, la recette qui nous rend mieux dans nos baskets !

Trouvez l’activité physique qui vous convient, et planifiez votre moment dans votre agenda, votre cerveau va réaliser une partie du travail en l’intégrant, ce ne sera que plus facile de s’y tenir.

Mes quelques conseils de coach :


Restez réalistes dans l’atteinte de vos objectifs, c’est essentiel, si vous ne voulez pas voir l’effet inverse se produire sur votre confiance et votre estime de vous ! Soyez patients, les effets seront visibles environ 8 semaines après le début des séances.

Choisissez une activité physique qui vous plait et vous stimule (on a tous payé un abonnement à la salle de sport pour se donner bonne conscience, l’objectif ici, c’est de perdurer …).

Variez les plaisirs ! Plus vous changerez d’activité, de discipline, d’intensité, plus votre corps vous remerciera. Mais surtout écoutez vous, apprenez à discerner le vrai du faux : une flemme légendaire ou une excuse passagère, une véritable douleurs ou une sensation désagréable, une fatigue tenace ou une simple envie et Netflix. Évaluer votre degré d’envie et de motivation et quelque soit la décision, soyez fier de vous : la clé ? trouvez l’équilibre entre exigence et bienveillance.

Enfin, trouvez-vous des copines, des collègues, un super coach, prenez l’air ensemble c’est plus facile et beaucoup plus rigolo et ressourçant. Se changer les idées, se retrouver entre copain, décentraliser son attention de ses problèmes quotidiens, de quoi vous permettre de prendre du recul et de vous aider à mieux gérer des situations préoccupantes et angoissantes.

Pour aller plus loin et compléter ces informations par les conseils d’une super nutritionniste lyonnaise, Julia Lunel, rendez-vous sur ce lien pour écouter notre podcast sur le stress et le sport mais aussi sur beaucoup d’autres thèmes passionnants !

A bientôt pour de nouvelles aventures, prenez soin de vous surtout, c’est bien le plus important !



39 vues0 commentaire